La ville de Fort-de-France

Á l’époque, la ville se nommait « Fort Royal ». Cette appellation lui vient du fort qui y fût construit.

Sa construction débute par celle du Fort Royal. C’est une cité militaire qui s’y développe. On y construit une église et une cinquantaine de maisons. Fort Royal est donc la capitale administrative de l’île tandis que Saint-Pierre demeure la capitale économique.

Fort Royal change de nom à partir de 1793, devient République Ville ou Fort de la République. Elle redevient Fort Royal pour s’appeler définitivement Fort de France en 1848. Les Foyalais y exercent des métiers dans l’administration. Fort-de-France a survécu aux nombreux dommages liés aux tremblements de terre, aux incendies dus au mode de construction des bâtiments.

La ville devient la capitale économique de La Martinique en 1902 après l’éruption qui a détruit la ville de Saint-Pierre. Elle y accueille les sinistrés.

La ville se modernise et s’embellit on y construit des bâtiments publics. En 1945, Aimé Césaire débute son mandat de maire de la Ville. Avec l’exode rural, la population foyalaise augmente, de ce fait de nombreux lotissements, de cités (comme Dillon, Floréal) sont construits. Il est logique que la superficie de la ville augmente. Le développement de l’activité tertiaire est si rapide et important que la ville emploie beaucoup d’habitants.

La ville détient de nombreux monuments historiques et religieux. On compte la bibliothèque Schoelcher (démonté en 1889 à Paris lors de l’exposition universelle, expédiée et montée pièces par pièces). Autre monument, l’église de Balata, réplique du Sacré-Cœur de Montmartre à Paris.

Face au Fort Saint-Louis, on trouve la place de la Savane assortie de ses grands palmiers. Sur la Savane, on peut voir la statue de l’impératrice Joséphine de Beauharnais, impératrice des français de 1802 à 1809. La tête de la statue disparaît en 1991.

Au bord de mer, on trouvera bientôt une place où l’on pourra se promener. Un peu plus loin on trouve le quai où de nombreux navires accostent.

Plus au centre ville il y a des commerces mais surtout le grand marché où des marchandes proposent leurs produits frais et locaux. Il en est de même pour le marché aux poissons.

La ville compte aussi des musées dont le but est de conserver l’histoire martiniquaise.

On trouve encore des distilleries comme la Distillerie Dillon, située à Dillon.

Mairie de Fort de France (standard): 0596 59 60 00

Offices du Tourisme : 0596 60 27 73 / 0596 60 27 78 / 0596 60 27 85